2020, Annus horribilis aussi pour la formation continue ?!

Traditionnellement, les événements de formation continue rythment l’année pour les vétérinaires, autant pour étancher leur soif de savoir et mettre à jour leurs connaissances que pour leur soif tout court, car la convivialité reconnue de la plupart de ces événements est le ciment de la confraternité.

La pandémie de la Covid 19 est venue bousculer traditions et habitudes !

Retrouvez l’article publié dans le  Veterinaria 2021-1

Vivement vous revoir en vrai !

Revenons sur les premiers moments de cette crise.

Comme chaque année, les premiers mois sont calmes en matière de séances de formation, c’est l’hiver ronronnant, et la préparation des projets suit son cours…

Cependant, mars a vu arriver les interrogations et le jeudi 12 a été une journée de discussions avec les différents partenaires : Formavet asbl prend la décision de suspendre tous les événements de formation continue jusqu’au 30 avril 2020.  Notre message se veut professionnel et responsable : « Formavet est particulièrement conscient du rôle du vétérinaire en tant que professionnel de la santé. Dans le cas de cette maladie strictement humaine, notre responsabilité est, à tout le moins, de contribuer à limiter sa propagation par des mesures prises dans nos activités professionnelles et par l’exemple que nous donnons à notre entourage privé et professionnel. »

Le vendredi 13 mars, le couperet du CNS est tombé, interdisant les rassemblements, nous avions vu juste… et l’annulation des événements perdurera !

Comment allons-nous traverser cette crise ?

Passé le temps de la sidération, vient celui de la gestion, celle des annulations et des prévisions de reprogrammation, beaucoup de mail et de coups de fil… et au fil des jours commence à venir le temps de l’inquiétude et l’incertitude : sera-t-on capable de survivre à cette crise ?

Formavet est une asbl, pas une société commerciale, le secteur de la formation continue n’est pas considéré par nos autorités : nous n’aurons droit à aucune aide du fédéral ni de la région, pas de droit passerelle ni de prime pour compenser l’arrêt de notre activité, notre perte de revenu et permettre le payement des salaires, uniquement le report des cotisations sociales, et l’activation du chômage temporaire mais il reste du travail à assumer… l’idée de la faillite effleure le Conseil d’Administration… et n’est pas encore tout à fait dissipée à l’heure d’aujourd’hui !

Une première réaction salutaire

Une tradition chez Formavet, c’est de réagir à l’actualité pour fournir aux vétérinaires les meilleures informations, pour qu’ils puissent remplir leurs missions professionnelles.  Au long des années, nous l’avons fait à de nombreuses reprises, fièvre aphteuse, rage, brucellose, FCO, tuberculose… l’épisode le plus épique fut en 2005 avec la grippe aviaire, et 4 séances archi bondées, des salles dédoublées et des participants assis sur les marches des auditoires !

Mais les circonstances Covid ne permettent pas ces rassemblements ! Comment faire ?

En quelques jours, nous rassemblons les compétences et décrochons un prestataire pour ficeler un contenu pertinent qui sera filmé le 15 avril : « Le Covid-19 expliqué aux vétérinaires : de la santé humaine à la santé animale… et vice-versa ? »  Sous la houlette de notre président, le Professeur de Virologie Etienne THIRY, plusieurs spécialistes vétérinaires mais aussi le Professeur Jean-Luc GALA, médecin de l’UCL, se succèdent pour partager leurs connaissances et aussi interrogations sur ce nouveau virus. Plus de 500 personnes, vétérinaires praticiens, agents de l’AFCA, personnel académique et scientifique de la faculté mais aussi étudiants solliciteront l’accès pour suivre cette formation.

…ouvrant la porte à d’autres

La qualité de la réalisation et l’intérêt pour cette formation ouvrent notre réflexion : et pourquoi pas créer d’autres formations en vidéo ?  Deux groupes de l’UPV, Véthopsy et Beevet, ainsi que le Département des Maladies Infectieuses de la Faculté embrayent avec nous pour la création de 4 formations proposées fin mai. Le succès pointe son nez et le travail s’organise : cela demande un suivi très individualisé, donc assez chronophage, et cela ne rentre malheureusement pas dans le canevas de la subvention des chèques formation de la Région Wallonne, les vétérinaires doivent donc y aller un peu plus de leur poche, mais ils suivent !  Les perspectives seront peut-être meilleures ?

Nous avons aussi pu tester, comme beaucoup, les visio-conférences, les différentes plateformes de réunions… et même d’apéro-visio, Zoom, Webex, Teams…  Intéressantes pour une réunion de travail, pour un échange ponctuel et parfois pour un exposé avec un support power-point, mais parfois très perturbées par des soucis techniques et de connexion, nous n’avons pas vraiment trouvé dans ces systèmes un outil performant pour des formations de qualité et certifiées.  D’autant plus que nos vidéos « à la demande » ont mis en exergue l’indépendance temporelle pour les participants, tandis que les formations à distance mais en direct gardent cette contrainte d’un rendez-vous à horaire fixe, ce que l’on sait parfois bien compliqué dans notre profession !

Un coin de ciel bleu dans les nuages…

Fin juin, petite éclaircie, on peut se revoir un peu, avec des conditions assez strictes, donc pas encore de drink convivial pour prolonger les discussions, toujours riches, après la séance.  Ce n’est pas le grand confort, mais cela nous permet d’organiser quelques événements, et aussi de confirmer un nouveau concept : filmer la formation présentielle pour la rendre ensuite disponible aux vétérinaires qui n’ont pu faire le déplacement !  Si une petite quinzaine de personnes sont dans la salle pour la formation « La peste porcine africaine : vers la fin de l’épidémie en Belgique ? » le 25 juin à Wierde, plus de 70 la suivront par la suite, entre-autre en prévision de l’ouverture automnale de la chasse… et de l’éradication de cette maladie !

…mais la grisaille est déjà de retour

En septembre, l’AVPL et le CVT reprennent leurs cycles traditionnels et le 8 octobre les 3V rebondissent également sur l’actualité et l’évolution des connaissances avec une séance consacrée à « L’infection par le SARS-CoV-2 chez les animaux de compagnie. », car on sait maintenant que certains animaux sont aussi concernés par ce satané virus.  Mais, mi-octobre, le deuxième confinement s’impose comme un coup de bambou sur le crâne : les formations que nous avions déjà reportées au printemps et programmées fin octobre doivent à nouveau être annulées !  Le moral est en berne…

En septembre, l’AVPL et le CVT reprennent leurs cycles traditionnels mais, mi-octobre, le deuxième confinement s’impose comme un coup de bambou sur le crâne : les formations que nous avions déjà reportées au printemps et programmées fin octobre doivent à nouveau être annulées !  Le moral est en berne…

A nouveau, les séances en présentiel annulées devront être reportées, mais à quand ?

Décembre, janvier, printemps, automne, 2022 ???  L’absence de perspectives est compliquée à assumer.  Et si on est autorisé à recommencer, quelles seront les contraintes ?  Et comment réagira notre public, entre les anxieux et les moins regardants, entre les confiants et les adeptes du complot ?  Quelle sera notre responsabilité d’organisateurs, pour faire en sorte que « tout se passe bien » ?  Quelles seront nos perspectives économiques si nous ne pouvons accueillir que peu de personnes dans des grandes salles, avec des frais additionnels ? Des questions auxquelles nous n’avons pas encore vraiment trouvé de réponse satisfaisante !

Et en attendant, que fait-on ?

Heureusement, nous avions pu préparer quelques formations vidéo depuis le mois d’août, elles vont nous permettre d’étoffer notre offre et de tenir le coup !  Depuis la première séance en avril, ce sont maintenant 25 formations en vidéo, dans différents domaines, qui sont disponibles « à la demande », et près d’une dizaine sont déjà dans la boite ou en finalisation pour sortir ce début d’année 2021.  N’hésitez pas à visiter notre site www.formavet.be, elles sont toujours accessibles et beaucoup ne se démoderont pas vite !

Nous continuerons à chercher de nouveaux sujets, de nouveaux formateurs et nous développerons de nouvelles offres, en vidéo ou avec d’autres méthodes distancielles, pour continuer à répondre aux questions et besoins des praticiens et de leurs clients dans les différents domaines de la profession.

Nous réfléchissons à de nouvelles façons d’organiser nos formations, pour profiter de l’expérience acquise et des contenus vidéos accumulés : pour ne plus « perdre son temps » à des rappels théoriques avant de rentrer dans le vif du sujet d’un exercice interactif ou pratique, d’une visite de terrain ou d’une analyse de cas, ces vidéos seront des prérequis… ou des teasing… pour des ateliers pratiques que nous mettrons sur pied dès qu’on pourra se revoir.

Nous veillerons bien entendu toujours à proposer toutes ces formations dans un cadre certificatif, qui permettra à chacun de remplir ses obligations, pour l’Ordre, la DQV, l’AFSCA… et nous ne manquerons pas également d’être acteurs de dialogue avec ces différentes autorités pour que les modalités soient adaptées à la situation, le premier objectif étant toujours la qualité et la pertinence du contenu scientifique et professionnel.

Trois enseignements de cet épisode

  1. Notre résilience, individuelle et collective : nous avons pu encaisser, rebondir, nous adapter… et actuellement survivre ! Et globalement avec bienveillance, sans trop de grincements de dents entre nous…
  2. Selon les évaluations des participants, ces formations vidéo « à la demande », découpées en capsules, collent bien avec l’activité professionnelle et familiale et avec les souhaits d’apprentissage : pas d’horaire à bloquer, pas de déplacements, visionnage en plusieurs étapes, possibilité de revoir les passages difficiles, possibilité de s’y référer plus tard… donc peut-être la Covid a-t-elle été une belle opportunité de le révéler
  3. Mais tout le monde n’aime pas la formation à distance, certains ont besoin de voir et d’entendre en direct pour apprendre et apprécier… et puis nous sommes des animaux sociaux, la convivialité nous manque cruellement

Vivement vous revoir en vrai !

Dr Christian MASSARD

Administrateur délégué Formavet asbl

Janvier 2021